Ca vous dit de réparer des droids ?

0
236

Capture d’écran 2018-01-30 à 17.09.54Dans quelques jours se tiendra la 40ème édition du Festival du court métrage. Au programme séances de ciné, rencontres, mais aussi réalité virtuelle. En effet cette année vous retrouverez un espace dédié à la réalité virtuelle lors du Festival dans les locaux d’Epicentre Factory, au 5 Rue Saint-Dominique à Clermont-Ferrand

 

Quatre expériences immersives sont proposées, une fiction, un documentaire, une simulation et un jeu vidéo. C’est avec le casque vissé sur la tête et une manette dans chaque main que j’ai testé pour vous l’une de ces expériences. Pendant 15 minutes je me suis plongée dans la peau d’un réparateur de robot Star Wars. Les premiers instants déstabilisent si c’est votre première expérience, puis vous vous y habituez très vite. Vous voilà plongé dans un monde de science-fiction que vous seul pouvez voir. Les manettes vibrent rendant l’activité encore plus intuitive. Des indications apparaissent et vous permettent de mener à bien votre mission de réparateur. C’est comme pédaler dans le vide, on s’adapte vite. Que vous regardiez à gauche, à droite, derrière vous ou vers le plafond, vous verrez toujours un décor minutieusement reproduit. Vous êtes totalement immergé, aucune zone blanche n’est visible. Son, image, interaction, tout est marié avec finesse pour passer un agréable (ou effrayant) moment, coupé du monde réel.

 

Ces expériences sont proposées gratuitement du samedi 3 au vendredi 9 février uniquement sur réservation par mail à l’adresse n.herve@clermont-filmfest.com. Vous pourrez pénétrer dans le tableau Les Ménines de Diego Velazquez, assister à une histoire entre un père et sa fille avec le film « Notes to my father » de Jayisha Patel, devenir archer ou bien comme moi, réparer des robots.

AUCUN COMMENTAIRE