« Quand il y a un projet en Auvergne, tous les auvergnats sont solidaires »

0
749

 

ClaudeBarbin_FotorLe désenclavement de la région occupe de nombreuses conversations. Interrogé entre autre à ce propos, Claude Barbin s’est exprimé ce jeudi matin au Club de la presse.

Tous les Auvergnats ont déjà révé d’un TGV reliant la capitale, mais l’espoir disparaît peu à peu. Cela fait maintenant une vingtaine d’année que le bruit court mais il semble bel et bien réel qu’il ne faut plus avoir un quelconque espoir sur ce point là. « Nous n’aurons pas le TGV » a commenté Claude Barbin, président de la CCI du Puy-de-Dôme. « Quand nous avons reçu le Président de la République le problème a été soulevé à plusieurs reprises par différents acteurs du territoire. Emmanuel Macron est retourné à Paris avec l’idée que les auvergnats se mobilisent pour soutenir leur territoire. Quand il y a un projet en Auvergne, tout le monde est solidaire et c’est ici toute notre force » explique celui qui a trouvé le Président accessible et à l’écoute de tous lorsqu’il l’a rencontré lors de sa visite chez Michelin fin janvier. La sentence semble donc actée, Clermont-Ferrand ne pourra pas rejoindre la capitale par la voie ferrée en moins de deux heures. Mais est-ce irrévocable ? Cependant, la liaison tend à s’améliorer, tient à rappeler le président de la CCI, chef d’entreprise par ailleurs. D’ici octobre toute la ligne sera équipée d’un accès Wifi. De nouvelles voitures seront mises à disposition pour 2022. « Nous aurons alors accès à un vrai espace de travail. Les personnes qui voyagent pour raisons professionnelles se sentiront comme au bureau, bien assises, avec une connexion internet confortable. Tout sera développé pour accueillir les passagers dans des conditions optimales. » Vous pourrez donc enfin oublier les dernières voitures qui secouent de gauche à droite comme une jeep qui relie Bamako à Tombouctou. Des améliorations nécessaires mais qui cependant ne combleront pas le manque d’une ligne à grande vitesse. La question reste de savoir si avec toutes ces évolutions les trains seront finalement à l’heure, à défaut de ne pas rejoindre la capitale en un clin d’œil. 

AUCUN COMMENTAIRE